Budapest, son tramway, ses espaces vert, et jamais très loin, ses corbeaux (khouuaah)

Le Cyclocamp (International Bike Kitchen Gathering – Rencontre internationnale des ateliers vélo d’auto-réparation) cette année s’est déroulé le 27 au 31 juillet, et s’est installé à Budapest (Hongrie), ou plutôt, … dans la campagne de Budapest (la ville est très grande, et le camp était à 30km du centre, un peu en dehors). Le lieu de rencontre était plus petit que l’année précédente, et l’événement a essuyait quelques difficultées en terme de logistique et en contenu d’activités. Les groupes qui ont organisés le camp ont connu différents obstacles interne, et on remercie et fellicite chaleureusement celleux qui ont réussi à tenir et faire vivre ce moment jusqu’au bout! Gros Big up 👍Merci à la Bike Kitchen de Budapest, Cyclonomia, d’avoir permis de faire exister cet évenement une fois de plus, ce n’était pas gagné et ce même jusqu’au dernier moment!

Cyclocamp

Superbe veste, n’est ce pas?!

Nous étions en petit comité (De Wien, Linz, Munich, Strasbourg, Bratislava, Zurich, etc…), mais cela ne nous a pas empêché de faire divers activités/ateliers aux partages de connaissances, d’expériences, et de nombreuses discussions aux bons moments de fête, de bouffe et de musique – et heureusement pas (trop) sous la pluie et pas trop chaud!


Cyclonomia

Cyclonomia : Bertalan Lajos utca 26, Budapest (47.479548, 19.052241)

À cette occasion, on a pu visiter un des ateliers vélo d’autoréparation (bike kitchen) de la ville (l’autre est Bike Kitchen Zugló), tenu par les potes qui ont organisées l’événement. L’atelier est plutôt grand (plusieurs pièces de au moins 50m² pour chaques), mais est en sous-sol : niveau odeur, aération, lumière, ce n’est pas idéal… Mais l’asso existe depuis + de 10 ans, le local se trouve en centre ville et le loyer n’est pas trop cher, et l’espace est ouvert pour réparer son vélo pratiquement tous les jours, surtout en soirée!!


Cargonomia et Zsámboki Biokert

Zsámboki Biokert : Szent László utca, Zsámbok (47.541642, 19.616174)

De part les discussions faites et les nouvelles personnes rencontrées, on a pu découvrir deux projets très fortement liés à Cyclonomia et à la dynamique des groupes et individus qui tournaient autour de cette atelier. Cargonomia a été lancé il y a près de 10 ans, par quelques personnes de Cyclonomia, pour se concentrer sur les cargos et la problématique du transport de matériel et marchandises (mouvement populaire). Différents vélos cargos ont été construits (short-john, comme les omnium), et (aujourd’hui) ces vélos sont mis en location à prix libre (une dizaine, essentiellement musculaire), via une page web de réservation, et cela pour toutes personnes habitant dans le coin (les vélos sont stockés/garés à différents endroits dans la ville – financièrement trop cher s’il y avait un garage dédié). Et dans cet élan, une ferme qui existait déjà bien avant, pas trop loin de Budapest (~60km), Zsámboki Biokert (ferme bio avec une équipe travaillant la terre sans – le moins possible – énergie fossile ni électrique), se sont associés pour permettre la distribution à vélo cargo de panier de fruits et légumes de saisons dans la ville et environs, et cela, chaques semaines (il y a différents points de collectes où les adhérent•es peuvent se servir, mais aussi des personnes dédiées en vélo cargo pour la livraison – boom important lors de la période de confinement lié au Covid19 en 2020 et 2021). Certains membres de Zsámboki Biokert sont mobilisés et très actif dans le projet Cargonomia. Ils sont directement liés, non pas seulement par l’idée politique des objectifs portés par Cargonomia qu’ils partagent, mais par les problématiques pratiques, humaines et matérielles se manifestant factuellement dans la vie de la ferme, et que ce projet permet d’y répondre. Les deux projets s’alimentent mutuellement, et de par le besoin grandissant de la ferme, Cargonomia permet elle aussi de s’expendre et de toucher plus de monde, prouvant concretement dans le quotidien que le cargo est une solution à bien des obstacles, qu’elle est à porté de main, qu’elle n’est pas dur ni compliqué et doit être mis en commun et partagé afin de permettre à un maximum de personnes de pouvoir en bénificier (ces dernières années ont montrés que le business du vélo cargo est en plein essort et que ce véhicule rime souvent avec beaucoup -trop- d’argent, empéchant les personnes modeste de pouvoir en aquérir et en être utilisateur•ices dans le quotidien). Les habitant•es de Budapest peuvent par exemple réserver leur usage de vélo cargo et remorque via une page web .

On tient à souligner que ces projets sont auto-organisés et auto-financés. ✊🔥


L’année prochaine, Cyclocamp en France 😋?

VOIR AUSSI

Cyclocamp l’année dernière (2021)

2 Replies to “Retour photos Cyclocamp 2022 (Budapest) en Hongrie”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.