Dans la collection de Plan B, il manquait (et il en reste d’autres tu me diras…) le Tall Bike ! Mais qui dit Plan B, dit aussi très souvent : cargo !
L’opportunité devait se présenter et se réaliser pendant le cyclocamp de cette année (2022), et permettre de retourner ainsi en vélo à Marseille (y aller sans, revenir avec un nouveau). Cette idée de tall bike cargo me trottait dans la tête depuis un petit moment (et puis quand on voit ceux de zengabros, ça fait rêver! – mais on y est pas encore 😋). Comme depuis un moment, au sein de Plan B, l’idée reste d’assembler de manière la plus astucieuse (on essaie) ce qu’on récupère (vélos et autres déchets de ferraille), afin de travailler et préparer les pièces le moins possible et produire un résultat fonctionnel et acceptable (« ça sera pas de touuute bwôté!! ») avec les moyens du bord.

La récup de pièces et de cadre de vélos s’est faite à la Bike Kitchen Cyclonomia, et la construction, dans un terrain chez des amis, à côté de Budapest.


Pour la construction de ce vélo, j’ai plus ou moins compté le nombre d’heures passés dessus. On peut faire moins, on peut faire plus, … l’idée n’est pas de montrer quelconque performance à ce sujet (je me contre-fiche), mais plutôt pour permettre de mieux comprendre (que ce soit pour moi a posteriori, ou toi pour te faire une idée de ce que ça demande plus ou moins) les tranches de progressions et ses étapes, et voir la proportion du temps passés selon la tâche et le travail effectué dans sa totalité.
Je n’ai pas compté la reflexion et la conception sur papier (mais intelligement, si elle avait pu s’avérer plus longue, elle aurait permis d’éviter sans aucun doute quelques heures d’ajustements 😅).

Préparation pièces vélo et reflexion avec tubes (12h)

  • 1er jour : 9h
  • 2ème jour : 3h

Soudure et assemblage (7h)

  • 3ème jour : 7h

Fourche

Positionnement et alignement des cadres

L’idée de ce vélo était d’utiliser les deux axes de pédalier vide des deux bouts de vélo du bas afin d’insérer du tube pour créer la plateforme plus facilement.

Ajustements et portes bagages (9h)

  • 4ème jour : 5h
  • 5ème jour : 4h

Porte bagage

Renforts

Le vélo roule mais il y a un soucis avec la chaîne et touche un peu trop le cadre, et il manque au final des pièces de vélos (que je n’avais pas sur place).

Derniers ajustements avant le départ (9h)

Beaucoup trop d’heures pour un ajustement, mais en soit, il s’agit aussi simplement du temps de montage du vélo : vitesses, freins, etc… mais les manettes de changement de vitesses n’ont pas été les manips des plus simples, et encore moins la solution rapide prise pour le frottement de chaîne contre le cadre…

  • 6ème jour : 4h
  • 7ème jour : 5h

Total : 37h sur 7 jours


Bout de voyage : Budapest – Wien

. Gros problème de chaine et de transmission : la chaîne était trop vieille, mais le chemin tracé par la chaîne sur le vélo touche et gratte le cadre selon par où cela passe (certains endroit, elle se tord du fait du contact). J’ai très largement sous estimé la problématique de la transmission, m’étant quasi exclusivement concentré sur l’alignement du cadre et de la roue (qui n’est pas incroyable se dit en passant 8-)). Du fait que le cadre de la roue arrière est resté à l’horizontale, la chaine ne venant pas du même niveau, mais par dessus, cela parait évident (surtout quand on l’a sous les yeux), que cela va forcément toucher à un moment donné (un cadre de vélo n’est pas prévu pour avoir la chaîne à ce niveau).

Le truc avec les tall bike habituellement, surtout quand le cadre en dessous est à l’horizontale (position normale du vélo), c’est de mettre un deuxième pédalier, pour que la chaîne puisse être aligné comme sur un vélo « classique » : le pédalier du 2e vélo où la personne pédale, entraîne le 2e pédalier pour faire bouger la chaîne, afin d’être bien aligné et ne pas toucher le cadre. Le soucis avec mon plan, c’est que cet endroit du cadre où on met le pédalier, moi, je l’ai utilisé pour faire la plateforme, et l’espace est remplis par d’autres tubes. C’était un peu le croquis de base. Mais me voilà maintenant bien embêté…


Quand on regarde les tall bike où le vélo du dessous est à la verticale, pas besoin du 2e pédalier en dessous pour aligner la chaîne, vue que le cadre et la chaîne sont orientés de la même manière (à la verticale)!

À Wien, je rebosse sur le vélo pour l’agrandir : j’étais mécontent de la plateforme en dessous (car les pédales et la chaîne viennent géner le chargement possible), et je voulais régler ce problème de chaîne!

Reprise à Wien : 10h

La suite d’ici plusieurs mois…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.