Plan B présente sa dernière création (été 2021), le Pauperum!

« Pauperi birotam »

L’idée de ce cargo était de s’inspirer dans ce que fait la marque « omnium » :

Plateforme à l’avant juste au dessus de la roue avant (20″), qui est peu plus déportée et donc dirigée avec bras de levier.

Le Kabot explorer, réalisation DIY du côté grenoblois

Mais au final, ça ressemble un peu plus au « Kabot explorer« . Ajout d’une plateforme sur le cadre déjà existant et non une conception de zéro du cadre avec une longue barre oblique qui part vers l’avant (on fait aussi avec le matos qu’on a et qu’on récupère, et dans l’idée de s’enmerder le moins possible -hein), plus avec une plateforme en dessous.


La base, le début

La base principale choisie pour ce cargo a été un VTT MBK, d’assez bonne fortune. Un VTT pour mettre du 26″ à l’arrière (plus standard et facilement trouvable en ville), pour mettre facilement du v-break, et avoir un cadre pas trop haut et donc adaptable à un peu toutes les tailles.

Pour normalement se faciliter la vie, on a évité de faire des gueules de loup. C’est une règle qui émerge depuis un moment dans nos têtes pour éviter (au plus) le travail des tubes : en vrai, c’est pas un travail très amusant et c’est pas toujours évident d’avoir un bon résultat (satisfaisant). Y’a différentes méthodes pour en faire avec peu de moyens et de manière intelligente, mais globalement -> + de travail de pièces = + de travail. Et oui! C’est con, mais avec Plan B, on cherche aussi à gagner du temps (on essaie! Pas toujours gagné). C’est pas LA solution, mais quand on a beaucoup de matières, avec pas mal de tailles de tubes, de formes, d’angles, etc…, on peut essayer de faire avec ce qui y’a, sans (imaginer avoir besoin de) trop la retoucher par la suite.

Donc pour ce vélo, on avait en stock des tubes carrés, avec des angles à 90deg déjà fait. L’idée était d’utiliser ça à la place de la barre oblique. C’est intéressant pour un cadre de ce type (ce type de cargo), car la barre oblique doit finir plus loin que la pipe du cadre d’origine (tout en permettant l’accueil du jeu de direction du guidon et donc un trou à ce niveau là). Sur les cadres omnium, au niveau du pédalier, l’angle est de 90deg (et les tailles de cadre sont plus haut). C’est ce qu’on recherche avec ces tubes, sauf que finalement sur ce Pauperum, l’angle au niveau du pédalier n’est pas 90… donc la barre oblique ne sera pas « une ligne droite » (on le verra après pour la base de la plateforme et la barre mise à l’avant).

Comment ça était fixé sans gueule de loup? On peu le deviner (un peu) avec la photo ci-dessus : on a pris un tube de cadre de vélo qui rentrait dans le tube carré (1) et surtout, qui avait aussi un angle avec un autre tube de environ 90deg (le tube qui vient accueillir le tube de selle – provenant d’un autre cadre) qu’on a coupé de manière transversale (2). Ceci pour venir épouser la forme du tube de notre cadre de vélo : on ponce les bords – on soude – bim! En 2 – 2 c’est fait! Après c’est bien mieux si le tube coupé transversalement est au moins du même diamètre que notre tube de cadre.

Ça va!!! C’est droit nan??! (Vélo vue de haut)

On enfile notre tube carré, et on ajuste côté pipe du cadre jusque que le tube carré s’adapte bien avec les tubes existant, et surtout, que ce dernier soit bien aligné et ainsi avoir une pipe suffisament droite sur notre nouveau cadre pour accueillir convenablement la fourche qui sera fixé au guidon par la suite.

Le bout de tube mis à l’avant

À partir de là, faut commencer à faire l’extension à l’avant du cargo. Encore une fois, on prend un bout de cadre d’un vélo, pour l’ajouter à l’avant. Malheureusement, les angles n’étaient pas « correct », et donc le tube mis à l’avant ne sera pas sur la même ligne que le tube carré. On met un ou deux point de soudures, on met des roues, on analyse, on voit si ça convient, on recommence si ce n’est pas le cas (des schémas et des mesures ???!!! – hein! Pour quoi faire ?!)

Ne pas faire attention à la fourche spéciale à l’avant : c’est pour un autre cargo – héhé

L’angle au niveau pipe du bout de cadre pris pour l’avant (là où se positionnera la fourche et la roue avant) avait son importance (deux autres cadres ont mourru pour … rien – jusque ici – pour tester leur angle en vraie – RIP).

Il faut que l’angle pipe guidon, et pipe fourche roue avant puisse être le même, donc – comme l’idée est de ne pas faire trop de modifs sur les bouts de cadre pris – trouver l’angle pipe correspondant une fois mis à l’avant du cadre, c’est à dire en rapport à l’angle vis à vis du tube carré et celui ajouté à l’avant (tube carré noir vs tube orange sur la droite).

Bref, ce tube orange n’a pas été si évident à trouver, mais ce sont des problèmes de conception qui peuvent être évité avec calculs, mesures et adaptations… (et oui!) L’idée est faire avec ce qu’on a, sans trop modifier, et c’est pas toujours évident de trouver LA pièce qui ira comme on l’imagine – et comme cela convient (on cherche des excuses comme on peut – hein!).

Pour l’alignement une fois sur le vélo : poteau de signalisation rectangulaire + serre joint costaud. On aligne – on serre – on pointe – on vérifie – on ajoute des points, etc… Pas trop de possibilité dans le lieu utilisé pour la construction, de monopiliser l’espace juste pour ça.


La plateforme

Vérifier que la plateforme reste plane pendant l’ajout des barres de renfort – à l’arrache!

Pour la plateforme, on a choisit d’utiliser la base d’un sommier (comme pour le bigo). Découpé et ajusté aux dimensions du futur vélo cargo. Au niveau pipe guidon, des barres rectangulaire ont été soudé facilement (car tube carré), et ainsi positionner la plateforme en hauteur (on verra ensuite que mise trop basse… – Sans trop de calculs, fallait pas trop s’étoner hein). Pour cela, on s’est aidé juste de chaise, et de quelques points de soudure pour analyser et observer le résultat lors de la mise en place. C’est très rudimentaire, mais ça l’a fait! Vu que cela tenait juste au niveau pipe, il a fallut ajouter un tube à l’avant pour faire tenir la plateforme et ne pas laisser comme tel.

La barre grise en bas de l’image provient d’un vélo enfant où le tube accueillant le pédalier a été découpé pour le souder au niveau de la pipe du cadre

Pour cela, utilisation de cadre de vélo enfant, découpage du tube au niveau du pédalier pour l’entourer autour de la pipe de la roue avant du cargo (sans passer par une gueule de loup), et ajustement et découpage de l’autre côté jusque ça touche convenablement les barres de la plateforme à l’avant.


La transmission de direction

La transmission de direction, c’est ce qu’on craignait le plus, car on avait des envies de changement. Essayer des nouvelles choses qu’on maitrise pas totalement ça veut dire – potentiellement – plus de galère et plus de temps dessus.

Y’a pas si longtemps, sur le site de veloma, on avait pu voir une transmission de direction par chaîne (de vélo) !! Trop la classe !

On a voulu faire pareil, et pour tester, on a mit des couronnes de pédalier de BMX. Le truc différents, c’est vu que le tube qui fait plateforme devant n’est pas en ligne droite avec le tube carré, si on met un pignon en bas du tube pipe niveau guidon, par rapport à l’angle (car le pignon doit être à 90deg à tout points vis à vis du tube de jeu de direction pour le guidon), et qu’on ajoute la chaine pour faire bouger la fourche, on se retrouve au dessus de la pipe (contrairement fait sur l’exemple de veloma). C’est un truc pénible, car si le pignon se trouve en dessous de la pipe, on soude un pignon, mais si il doit se trouver au dessus… on ne peut pas souder sinon on condamnera la fourche, et on ne pourra plus la retirer de la pipe :/

Avant même d’amples explication, voici une photo d’un des tests une fois une transmission de direction mise : le pignon placé à gauche, dirigé par le guidon, en suivant une ligne droite, ne peut que se trouver au dessus de la pipe où se trouve la fourche (car la chaîne doit être le plus droit possible – si tordu, cela pour dérailler). La pipe est trop basse, et le pignon côté guidon n’est pas assez bas, mais vu la config et les découpes faites (surtout vis à vis de la barre oblique qui part trop tôt haut), on a accepté que le pignon passe au dessus de la pipe même – si on le verra – apporte son côté « génant »
Tube jeu de direction avec couronne de bmx

Donc pour tester, et faire avec ce qu’on avait, on a démonté 2 BMX (déja qu’on a pris la fourche de ceux ci pour le futur cargo) et on a pris leurs couronnes de pédalier : une pour le guidon, et une autre pour la fourche. Qui dit soudure, dit chaleur, et vu qu’on cherche à garder les couronnes droite, faut bloquer au maximum le pignon contre un support, et éviter de trop ajouter de points alors que la matière est encore chaude, car sinon le disque risque de vriller. Ce fut le cas pour nous, mais pas bien grave car il s’agissait de faire un test et c’était plutôt négligeable.

Au niveau fourche, on a décidé de bloquer la couronne avec la potence (car au dessus de la pipe). On met une chaîne et on test :

On voit que :

  • La chaine n’est pas droite car les pignons ne sont pas sur la même ligne – risque de déraillement : il faut donc soit monter le pignon côté guidon, soit baisser l’autre – sauf que côté fourche, ça parraît un peu compliqué, ou du moins, on a moins de marge de manoeuvre;
  • Avec l’usage, la chaîne va se détendre. Et c’est juste un coup de bol que ça soit bon. Selon la distance des pipes entre elles ou la taille des pignons, ça pourrait être tout autre résultat. Par chance, ça tenait et ça a permis de tester. Y’avait un petit peu de mou, donc ça faisait que y’avait un décalage entre le mouvement du guidon et de la roue : ça laissait un petit jeu où on pouvait bouger le guidon sans que ça bouge la fourche, et ça c’est : ni rassurant, ni agréable!

À partir de là, on a contacté veloma sur l’existence de notre construction, pour avoir des conseils et de savoir comment faire cette transmission de direction vu sur leur site; et on a eu très rapidement un retour de leur part (encore merci à eux, c’est énorme!).

On nous a dit quel matos fallait pour résoudre la tension de cable, et aussi que les couronnes de BMX étaient vraiment too much!

On va parler en premier du truc court : le changement des couronnes par un pignon fixe (ce qui a permis de le mettre plus haut) et côté fourche par un pignon de roue de rétro-pédalage (la pipe à ce niveau là a était coupé de 2mm au moins pour aider à l’allignement des pignons pour la transmission de direction).

Côté guidon :

Tube de fourche, coupé au niveau de la fourchette pour ne garder que le tube tout suite en sortis après les billes (l’emplacement du tube où on vient des fois placer la machoire de frein) – soudé à un moyeu de roue arrière en acier coupé en deux pour ne garder que la base fileté – le pignon fixe vissé sur le bout de moyeu puis soudé une fois testé et résultat satisfaisant

Côté fourche :

La rondelle de la potence se callait pile poil dans le pignon pour roue de rétro-pédalage. Soudé puis pignon mis au dessus de la potence (servant ici que d’écrou pour le jeu de direction) et bloqué par la vis. Amélioration à faire : troue dans la potence et tige acier sortant du pignon à 90deg empéchant au pignon de tourner dans le vide si la vis ne vient plus bloquer le pignon contre la potence
Tendeur de cable ou appelé aussi « ridoir », par exemple trouvable à leroy merlin
Serre cable à étrier, trouvable à leroy merlin

Pour ce qui est de la tension de la chaîne, pour ce faire, faut récupérer du matos qui n’est pas du vélo (arf). Faut chercher du côté rayon « bateau » dans les magasins de bricolage (dans l’agriculture aussi), dans les pièces d’accastillage, et récupérer des ridoirs pour faire office de tendeurs (mais qui ne viendront pas se désserrer à cause des vibrations), du cable d’acier pour lier la chaîne vélo au ridoir, et des serres cables pour bloquer la taille des cables.

Voilà ce que ça donne sur le Pauperum :

Cela donne : chaîne 1 vitesse (BMX) – cable d’acier 2.9mm qui rentre dans la chaîne et un côté du ridoir (boucle des deux côtés, bloqué par le serre cable) – ridoir – cable attaché de la même manière que l’autre côté – chaine.

C’était pas évident de trouver la bonne taille de chaine mais aussi celle du cable. Pour la chaine, il y’a 21 maillons de chaques côté, mais pour bien couvrir la totalité du mouvement de la fourche, il faut au moins la même taille de chaîne si cette dernière faisait le tour du pignon lui même. Pour le cable, avec ce vélo, ça été « juste » car les ridoirs sont assez grand, donc il a fallut faire des boucles à côté des boucles pour ne pas avoir une distance de cable trop grande – tout en ayant assez de chaîne pour quand on tourne. Surtout que les ridoirs sont à mettre de chaques côtés.

On desserd les ridoirs avant la fixation sur les pignons, et on vient serrer ensuite en tournant le tube principal et central, qu’on vient bloquer avec les écrous situés des deux côtés une fois la tension bonne. Ne pas hésiter à prendre une pince pour serrer (tout comme pour les cables).


Le renfort (partie basse)


Au final

Au final (pas finis) :

  • Travail quotidien pendant 2 semaines, environ -70h;
  • Le pignon de la fourche qui fait transmission de direction est trop haut par rapport à la plateforme. Il a fallut adapter et faire un arrondis autour de cette partie au niveau de la plateforme (la plateforme aurait dû être plus haute);
  • 6 bouts de vélo et 1 sommier pour un seul vélo cargo :p ;

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *